ACCUEIL  | SON OEUVRE  | SA FAMILLE  | SES MEMOIRES  | SES POESIES  | PHOTOS  | CONTACT  | LIENS

L'OEIL PROFOND DU SOUVENIR - PHOTO ROGER DE LA FUYE - rogerdelafuye.com
L'OEIL PROFOND DU SOUVENIR

Parmi les centaines de poèmes de mon père, j'aime celui-là qui a dû émouvoir Mamy par sa dédicace:

" Pour toi Renée qui fus et restes Muguette, ces vers de mon automne à ton éternel été " :

Morts les étés, morts les Printemps
Dans les sous-bois pleurent les harpes
On Voit flotter Sur les étangs
De mélancoliques écharpes.
Les vents se font de longs adieux
Au fond des chemins creux qui saignent
Les timides, les jolis yeux
Des bleus asters, au pré s'éteignent
On entend des bruits de Combats
Le soir quand se ferment les Portes
Et sur les eaux, s 'en vont là-bas
Je ne Sais où… des feuilles mortes
C' est l'heure douce où les soupirs
Du Regret effleurent mes tempes
Où l'oeil profond du Souvenir
Se mêle au reflet d'or des lampes.

après sa Signature, il avait écrit:
"Dont les Yeux, comme des astres s'éteignent…
(Il allait être opéré de la cataracte)


<< PRÉCÉDENT RETOUR LISTE SUIVANT>>



Danielle Verne - 2008/18 - Création Web : monwebsurmesure.com